Oser se montrer tel qu’on est demande une dose d’audace, une pincée de courage et de l’humilité, en un mot, de l’humour de soi.  Ceci sans compter qu’il faut sauter à pieds joints sur la peur du ridicule.

C’est ce que M’Dame Clochette nous a démontré à l’occasion de son casting pour la première année de la Journée de l’Audace à Toulouse.

Nous avons tous peur du jugement des autres parce que nous voulons absolument être aimé ! Quitte à se renier soi-même.

Franchement, les amis, il faut en finir avec cette tyrannie du look ou de l’apparence.

Pour ma part , j’ai choisi “le clown” parce que c’est le personnage qui me révèle à moi-même, celui qui m’oblige à ne jamais tricher !

Quand nous osons enfin être nous même, que nous n’avons plus peur d’être différent, nous marquons des points sur le chemin de la sagesse et nous avançons vers la conscience qu’il n’y a pas de plus grand danger que de vouloir ressembler à tout le monde.

Non !  il y a pire encore !

Se modeler à l’image que les autres attendent de nous c’est renoncer à notre singularité, c’est abandonner nos chances d’entrer dans l’estime de soi et de nous aimer tout simplement parce que nous refusons notre part d’ombre.

Les clowns paraissent fous et ils le sont à la base ! Je pense au Fou du Roi, et aux bouffons de la cour, mais la vraie folie c’est d’exister en voulant à toute force vivre en cachant nos défauts !

À force de vouloir “paraître” nous nous vidons de nous-même, de notre essence première, car nous sommes “ombre et lumière” à la fois. C’est une loi universelle de l’existence sur cette terre, en tout cas, dans notre dimension ! Un jour, viendra peut être, où nous ne serons plus que “lumière” mais ce sera dans la 5ème dimension… sûrement!

En attendant le monde à besoin de clowns pour mettre tout à l’envers et faire évoluer nos consciences vers un peu plus d’humilité car il semblerait bien que ce soit l’orgueil et le désir de briller qui pourrait faire de ce monde un monde sans âme.

Pour en savoir plus sur la Voie du Clown pour oser être soi-même, vous pouvez aller lire cet article 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *